Nous rendons le référencement accessible

Votre compte formation

Votre compte formation vous permet d'accéder à la liste de vos formations ou pour vous pré-inscrire à de nouvelles

Félicitation,

Accéder au logiciel Optimiz.me

Se connecter au logiciel

Témoignage- Comment j’ai obligé un ami à faire du référencement

14/04/2016
Sans titre (21)

C’est curieux comme le référencement vous rattrape. Il y a quelques semaines de cela, je pars en week-end en Angleterre avec un ami. Lequel m’apprend qu’il lance son entreprise de gyropode (Neomobility pour ne pas la citer). Curieux, je lui demande comment il envisage de faire fonctionner son business. Il me répond qu’il se lance dans un site de e-commerce. Je lui pose alors LA question : « Ah oui ? Tu t’y connais en référencement ? » Moi, évidemment, ça me parle. Le référencement, c’est mon quotidien (ou presque). Je me bagarre pour les pages du site de mon association arrivent en tête des résultats de recherche des internautes. Alors quand on me parle de vente de gyropode en ligne, ce qui défile immédiatement devant mes yeux, c’est le planificateur de mots clés de Google (« gyropode », « gyropodes », « gyropode pas cher »… tiens, il vaut mieux mieux « monoroue » ou « gyroroue »?), des Alt d’image bien remplis, des H1 et des H2 bien optimisés et quelques mots bien choisis dans la métadescription. Mais mon ami, lui, hoche les épaules. « On m’a dit qu’avec Adwords, c’était simple d’être en tête sur Google ». Ah. Évidemment. Le commun des mortels n’est pas référenceur. Mais là, il s’agit d’un ami et je n’ai pas envie de voir son business sabordé dès le départ par un manque d’informations.

Alors, ni une ni deux, dans le train qui nous ramène de Londres, je prends le temps de lui faire un topo complet. Comment on choisit ses mots-clés (non, « Neomobility, ça ne peut pas en être un »), quels signaux google considère (« Le H1, c’est fondamental, c’est le premier truc que le robot zieute de près »), quelle est l’importance des liens (« Oui, il faut les optimiser… mais pas trop, sinon ton site risque une sanction »). In fine, quelques jours plus tard, mon ami me rappelle. « Bon, j’ai bien compris ce que tu m’as expliqué, mais tu ne voudrais pas le gérer quelques temps ? Au moins au début ? ». Bon. Me voilà reparti, pèlerin du référencement, mon ordi en guise de bâton. Aurais-je mieux fait de fermer ma grande g… ? Non, parce qu’au fond, j’adore ce que je fais. Et mon ami (et désormais collègue) peut consacrer son temps à des choses qui le motivent bien davantage, en particulier la prospection et la com’ directe auprès des journalistes. Dans ce domaine, il est très fort. Autant répartir intelligemment les tâches. T

out d’abord, je pousse mon ami à fort l’investissement Optimiz.me. L’otil m’est devenu utile, pour ne pas dire indispensable. Une fois passé l’étape de la planification des mots clés, ça me permet de savoir rapidement quels sont les mots qui comptent en la matière et de bien optimiser mes « H ». Un temps précieux gagné. Sans quoi, il faudrait sans doute que je farfouille sur le site des concurrents. Là, le logiciel fait le travail pour moi. En quelques semaines, le site neomobility.com est intégré dans les résultats de recherche de Google. Sur les requêtes qui m’intéressent, les pages arrivent en… troisième page.

C’est peu. Mais en même temps beaucoup, dans la mesure où je me suis pour l’instant contenté de faire la « structure » du site (en me servant de la notion de cocon sémantique), c’est plutôt encourageant. Mon score Optimiz.me est encore loin des 90%… Mais je progresse de jour en jour. Reste à gratter plus de texte (optimiz me est toujours mon allié…). Et surtout à obtenir des liens de la part d’autres webmasters. C’est plus facile quand on a déjà un pied dans le milieu… et ça tombe bien bien puisque Optimiz.me vient de me proposer sa nouvelle fonction, justement sur l’obtention de liens et le suivi de ces backlinks. Là encore, ça me permettra d’aller plus vite. Et comme neomobility est un travail du soir, ça tombe bien…

Un projet souvent récompensé

Un projet souvent récompensé
0 Shares
Share
Tweet
Share
+1