Nous rendons le référencement accessible

Votre compte formation

Votre compte formation vous permet d'accéder à la liste de vos formations ou pour vous pré-inscrire à de nouvelles

Félicitation,

Accéder au logiciel Optimiz.me

Se connecter au logiciel

C’est décidé, je rate mon référencement !

10/09/2015
top erreurs seo

Soyez les bienvenus : ici vous saurez tout pour bien rater son référencement.

Vous vous demandez « Comment être sûr de passer à côté de son référencement de site ? « . Vous avez bien raison, avec un peu de rigueur, cette mission est facilement accessible ! Et comme nous sommes sympa, nous allons même vous aider à rater complètement votre SEO, résultats garantis !

rater son référencement

Voici, 9 conseils pour démarrer de la pire des façons votre référencement :

1- Attendre

Mon site est en cours de création, j’attends sa mise en ligne pour penser au SEO.

2 choses à retenir :

  • Avant de faire cette grave erreur : passez-nous un petit coup de fil 
  • Après avoir fait cette grave erreur : passez-nous un petit coup de fil 

Pourquoi ça ? Tout simplement parce que si vous (ou votre agence web)  n’avez pas envisagé l’angle du référencement avant ou pendant la phase de création du site, il va falloir retrousser vos manches et engager un vrai travail.

Pour faire simple, il faudra repenser les grands axes du référencement :

  • Le choix des meilleurs mots clés (1er point : des mots clés atteignables  = sur lesquels il vous sera possible de vous positionner par rapport à votre secteur et à la concurrence. 2nd point : des mots clés avec du potentiel = des mots clés recherchés par les internautes).
  • La rédaction d’un contenu web approprié (minimum de mots, présence de mots clés secondaires et d’un champ lexical varié et adapté à l’algorithme Colibri de Google).
  • L’obtention de liens de qualité vers vos pages à positionner dans les résultats de Google (travail de netlinking = recherche de liens externes ou aussi nommés backlinks).

 

2- Faire un blocage psychosososo sur sa page d’accueil 

J’optimise à fond ma page d’accueil.

Vous vous dites certainement cela car vous pensez que vos internautes arrivent tous sur votre page d’accueil. Et bien : NON. Cette page porte finalement assez mal son nom puisqu’elle ne sera pas la première à vous apporter du trafic.

Pire encore : certains de vos visiteurs ne passeront même pas dessus, ils ne la verront jamais

horreur seo

et c’est une bonne nouvelle ! Cela signifie qu’ils auront trouvé directement, et depuis n’importe quelle autre page de votre site, l’information souhaitée (la leur) et réalisée l’action souhaitée (la leur et la vôtre. Ex : passer une commande, remplir un devis, s’inscrire à une news, prendre contact ou rdv,….).

Donc peu importe que vos visiteurs passent ou non par votre page d’accueil, ce qu’il faut c’est que leur visite soit transformée = qu’ils passent du statut de simples visiteurs curieux à celui d’acteurs = du trafic qui est converti pour vous !

Une des premières choses qu’un apprenti référenceur doit comprendre, c’est que la page d’accueil est la moins bonne conseillère pour les internautes ; et donc celle qui apporte le plus faible taux de conversion, ainsi que la plus petite variété de mots-clés positionnables.

3- Je SAIS 

Hey, ça va quoi ! évidement que je connais mes mots clés !

savoir seo

Effectivement, vous connaissez peut être quelques mots qui définissent votre activité. Cependant, plusieurs points doivent attirer votre vigilance quant à cette idée :

  • Il existe presque autant de façons de décrire un produit ou un service que d’internautes ! Impossible donc d’imaginer tous les termes de recherche utilisés par les internautes. Pour autant, en imaginer le plus possible est une approche intéressante : elle vous permettra de capter plus de trafic direct depuis Google (en créant alors 1 page pour chaque requête principale identifiée).

 

  • Il est parfois difficile de prendre de la hauteur sur sa propre activité. D’ailleurs vous êtes les premiers à nous le dire ! Par exemple, si je suis entrepreneur, je connais bien mes produits, j’ai « pitché » mon activité des dizaines de fois lors de différents concours d’entrepreneurs ou de présentations. Mais, ma façon de me décrire est-elle forcément celle de mes futurs clients ? Pas toujours et certainement pas l’unique façon de trouver vos produits/services.

 

4- Du beau, rien que du beau 

Je veux et j’exige un beau site ! Non mais parce que le texte franchement ce n’est pas très joli, si ? L’épuré y’a que ça de vrai !

90% des clients qui arrivent en agence pour la première fois expliquent : « je veux un beau site ». La question retour  devrait alors être : « est-ce que vous voulez un beau site ou un site que les internautes trouvent dans Google ? » Les 2 me direz-vous. Ok ! 1 partout balle au centre. Mais comme la notion de beau est totalement subjective et sans impact sur le seo, passons directement aux choses sérieuses et créons ensemble un site qui sera visible en première page de Google.

Donc priorité n°1 : un site présent en tête dans Google sur le plus de mots-clés possible et idéalement un site travaillé pour un design et une ergonomie au service de la conversion.

5- Le SEO en rose 

Je veux être le nouveau La Redoute, Apple, Amazon,….

Cent balles et un Mars, non plus ? alala mais comme on est méchant avec vous 😉 Loin de nous l’idée de vous vexer (de toute façon aujourd’hui, 100 balles et 1 mars, ça ne fait plus rêver personne, si ?) mais soyons réalistes et commençons progressivement.

nouveau site web

Un « bébé site » ne pourra jamais venir concurrencer des gros acteurs présents sur le web depuis des années et ayant acquis beaucoup de notoriété et de visibilité. Les premiers résultats du référencement naturel prennent plusieurs mois avant d’être visibles. Donc impossible de créer une page « livraison pizza » en octobre 2015 pour espérer être 1er dans Google sur ce mot en décembre de la même année. 

De plus, ne l’oubliez pas, ces sites sont également connus sous leur nom de marque. Apple, Cdiscount, La Redoute, Nike,…une grande partie de leur trafic internet provient directement de recherches faites sur ces termes. Si vous venez de créer votre activité, ce ne sera pas votre cas et il vous faudra alors réussir à amener sur votre site des internautes qui ne vous connaissent pas encore.  

démarrer seo à fond

Donc : optimisez des pages sur des requêtes plus précises et travaillez la longue traîne !

6- Délégation mon amour 

Oula, oula, mais c’est du boulot le référencement !? Faisons-simple : moi je délègue à une agence.

Pourquoi ne pas appliquer le « faire soi-même » ou « Do It Yourself/DIY » au référencement ? Bien sûr, rien ne vous empêche de faire appel à l’accompagnement d’un professionnel ; au contraire l’expertise d’une agence sera un allié précieux pour avancer sereinement sur le SEO. Mais ne faites pas l’erreur de tout déléguer sans vous sentir concerné. Vous devez absolument garder la main sur votre site, c’est-à-dire :

  • Avoir les accès et savoir faire les modifications de base sur votre outil de site, qui sera un outil de type Open Source (comme par exemples les CMS suivants : Prestashop, WordPress, Magento, 1&1,…). Ainsi, nul besoin de savoir coder pour gérer votre site et des outils faciles sont intégrés à ces CMS pour vous faciliter le référencement.
  • Connaître et avoir participé à la stratégie d’élaboration du choix des mots clés. Notamment pour ne pas se rendre compte 2 ans plus tard que l’agence vous a créé 3 pages et positionné avec des liens de mauvaise qualité (donc dangereux) sur 3 seuls mots-clés qui ne convertissent pas.
  • Maîtriser l’importance du contenu et de la rédaction web pour le référencement.
  • Savoir comment est réalisé le travail de recherche de liens externes par votre prestataire.
  • Avoir une compréhension globale des moteurs de recherche et du vocabulaire lié au référencement afin de discuter et comprendre les devis proposés.

faire le bon choix seo

Bilan : si je me forme, ok je prends du temps pour le faire, mais j’apporte alors une plus-value IMMENSE à mon entreprise (que je sois salarié ou auto-entrepreneur) et je mets réellement tous les outils de mon côté pour réussir.

7- Le Kamasutra Google

Je regarde mes positions dans Google TOUS LES JOURS. Ah mais ouai, t’as trop raison c’est vachement important de connaître ses positions ! D’ailleurs avec chouchou tu vois… Oula pardon on s’égare …

Attention, pratique addictive !! Au-delà des problèmes psychologiques que peut causer une telle application, l’arbitrage par le trafic est plus intéressant.

Explications : il est plus parlant de regarder en priorité, le lien entre l’évolution des positions et l’évolution du trafic que son positionnement dans Google (dans les SERPS) sur chaque mot-clé.

En effet, vous pouvez par exemple être bien positionné sur un mot qui n’est pas recherché par les internautes. En termes de trafic, tout ce travail sur le positionnement n’aura donc aucun impact positif. Votre temps est précieux, pensez à faire les bons choix : des mots clés OUI mais des mots clés recherchés et qui amènent du trafic convertible !

8- Les réseaux sociaux sont mes amis

Oui, c’est cool le SEO, moi j’aime bien, je fais pas mal de publications sur les réseaux sociaux : twitter, facebook, c’est sympa. Avec des photos en plus ça donne envie !

Non pas que les réseaux sociaux (RS) soient une mauvaise chose, mais rappelons-le et notez-le une bonne fois pour toute svp : les réseaux sociaux (liens depuis Facebook, LinkedIn, Google +, nombre de tweet, etc) n’ont aucun impact direct sur le positionnement de votre site dans les résultats de recherche Google.

réseaux sociaux

En revanche, en termes de visibilité, il est clair que l’animation sur les RS peut vous apporter un vrai plus, mais pas de place dans Google ! 

9- La « remétologie astrale »*

Non, je comprends le SEO c’est important, mais j’ai tellement d’autres choses à faire. Vous ne vous rendez pas compte ce que c’est que d’être entrepeneur !

Si vous voulez en savoir plus et en prendre (encore un peu !) pour votre grade, nous vous invitons à lire cet article coup de gueule que nous avons rédigé sur les entrepreneurs qui se lancent dans le e-commerce. C’est promis, vous ne serez pas déçus !

Sinon 1 seule chose à retenir : Dans « e-commerçant », ok, il y a « commerçant », mais il y a aussi «e». Donc l’e-commerçant, c’est celui qui maîtrise le canal de diffusion web pour pouvoir vendre online.

En fait, pour un e-commerçant, le référencement ce n’est pas « un peu son métier », c’est essentiellement son métier.

* = grand principe qui consiste à remettre au lendemain ce qu’on aurait dû faire il y a 6 mois…. 

Conclusion

Vous avez rougi à la lecture d’au moins 3 des points évoqués (surtout le n° 7 hein ?). Bande de coquins ! Allez bravo, vous allez en finale de « Qui veut foirer son site ? ».

Mais non, on plaisante ! Même si vous vous êtes honteusement reconnu dans certaines de nos propositions, tout n’est pas perdu ! Loin de là d’ailleurs et c’est bien le but de cet article : éviter quelques erreurs et vous permettre de revenir dans la course

Quelles solutions alors pour remédier à ces maux ?

Et bien sûr : ne pas se décourager !!

victoire seo google

 

  • Article aussi pertinent que drôle !
    Bravo et merci pour ce moment de détente très utile dans lequel on se reconnait forcément un peu 🙂

    • Noémie

      Merci Sébastien, promis pour le prochain article on ne prendra que des bons exemples clients. D’ailleurs on compte sur vous pour nous fournir de la matière (et on ne parle pas de vin et de miel ;)) !

Un projet souvent récompensé

Un projet souvent récompensé
0 Shares
Share
Tweet
Share
+1