Nous rendons le référencement accessible

Votre compte formation

Votre compte formation vous permet d'accéder à la liste de vos formations ou pour vous pré-inscrire à de nouvelles

Félicitation,

Accéder au logiciel Optimiz.me

Se connecter au logiciel

Coup de gueule contre les e-commerçants qui ne connaissent rien en référencement

19/06/2015
Coup de gueule SEO

Aujourd’hui, un billet un peu provoc’, mais qui permet de mettre en exergue la cause numéro 1 de l’insuccès des sites e-commerce : le non-investissement des entrepreneurs du web dans la question numéro 1 du web : le SEO. Si vous êtes e-commerçants, que votre boutique en ligne ne fonctionne pas ou insuffisamment ; et que vous ne savez pas ce qu’est :

  • Un backlink

 

  • Une balise Title

 

  • Un champ lexical

 

  • Un mot-clé

 

  • Un H1

 

Sentez-vous visé…

 pas content seo

Si vous êtes e-commerçant et que vous dites à propos du référencement 

  • « J’ai pas le temps »

 

  • « C’est pas mon métier »

 

  • « Je ne sais pas par où commencer »

 

Sentez vous visé d’autant plus !

Allez, maintenant on y va 

 

« Le référencement, c’est pas mon métier »

Ah bon ? Dans e-commerçant, ok, il y a « commerçant », mais il y a aussi « e ».

Donc l’e-commerçant, c’est celui qui maîtrise le canal de diffusion web pour pouvoir vendre online comme un commerçant maîtrise le choix de la localisation de son magasin et les techniques de vente qui permettent de satisfaire un client.

En fait, pour un e-commerçant, le référencement c’est pas « un peu son métier », c’est essentiellement son métier.

Il peut se former, lire des livres, utiliser le logiciel Optimiz.me, mais aussi faire appel à des experts pour l’aider.

Mais il NE PEUT PAS dire que cela doit être géré par un pro sans mettre son nez dedans. Raisonner ainsi revient dans la plupart des cas à mettre la clé sous la porte au bout de 2-3 ans de galères. Pourquoi ?

Pour au moins les raisons suivantes :

  • Déléguer tout son référencement coûte très cher : A raison de 400€HT/jour au sein d’une agence, un référencement sérieux d’un site e-commerce ne devrait pas être en dessous de 30 à 100 KE/an (= 30 000 à 100 000 € annuels).

 

  • Le référencement n’est pas qu’une technique, c‘est aussi une stratégie : la qualité éditoriale, la façon dont je m’adresse à mes clients, le ton que j’emploie, les partenariats que je peux nouer avec d’autres sites, les titres que je rédige, le blog que j’anime… Tout cela a une importance immense à la fois pour mon référencement et pour mon marketing. Rien que d’imaginer que tout cela ne soit pas géré ou confié entièrement à un prestataire externe , je frémis.

 

  • Le référencement n’est pas tout : il faut aussi mesurer les résultats, pour en sortir des décisions stratégiques. Si je ne connais aucun indicateur Google Analytics, si je n’ai pas compris la notion de taux de conversion, que je ne suis pas les abandons de panier, les portes d’entrées principales de mon site, le taux de rebond… Mes chances de succès sont encore plus faibles.

Mais il y a pire… Il y a les e-commerçants qui n’ont « pas le temps ».

« J’ai pas le temps de faire du référencement »

AH bon ? Vous avez un seul truc plus important à faire en vous levant le matin que de trouver des clients ? Moi non…

On pourrait presque en rester là, mais comme on est d’humeur badine, on va un peu entrer dans les détails.

Le métier de e-commerçant peut se pratiquer chez soit dans un premier temps. Je n’ai pas de temps de transport, pas de rendez-vous impératif au fil de la journée si ce n’est avec des fournisseurs de temps à autres. 

Je dois faire en sorte que mes expéditions soient réalisées avec le plus d’automatisations et de rapidité possible.

Mais à part ça, je DOIS être derrière mon ordinateur, et je DOIS bosser sur mon SEO. Pas d’autre solutions pour sortir du lot !

« Je sais pas par où commencer »

Ok, ça c’est plus admissible déjà. Il est vrai que quand rien n’est fait, on peut avoir l’angoisse de la feuille blanche.

Pour savoir comment débuter il peut être utile de faire appel à un consultant, pour prioriser : par exemple, dans un site e-commerce, on doit d’abord sélectionner les « 20 » du 80/20 : la plupart du temps, un site va réaliser 80% de son CA avec 20% de ses produits. Donc, il faut commencer par renforcer la visibilité des produits les plus attractifs et qui présentent la meilleure marge….

Man holding a blank poster

Pour conclure 

Si vous êtes e-commerçant et que vous ne savez pas pourquoi votre site ne décolle pas, c’est qu’il faut vous former. Ne cherchez pas un prestataire, cherchez un accompagnateur.

PS : Optimiz.me est là pour ça !

Un projet souvent récompensé

Un projet souvent récompensé
6 Partages
Partagez4
Partagez2
Tweetez
+1