Nous rendons le référencement accessible

Votre compte formation

Votre compte formation vous permet d'accéder à la liste de vos formations ou pour vous pré-inscrire à de nouvelles

Félicitation,

Accéder au logiciel Optimiz.me

Se connecter au logiciel

Depuis qu’il est entré dans ma vie….rien n’est plus pareil

13/03/2015

Il est des rencontres  impossibles à prévoir. Ce sont là tout le charme et le piment de la vie. Je préfère casser le mythe direct : pas de mec sexy là derrière mais plutôt un acronyme terrible : SEO.

SEO pour Search Engine Optimization = toutes les techniques de référencement naturel

Voici comment ma vie a changé avec le référencement

Once upon a time….il y avait No en recherche d’un travail passionnant, qui éclairerait sa vie d’un jour nouveau ; un job enrichissant (fille vénale) avec tout plein de collègues qui seraient calés et gentils, un chef qui le serait sans l’être (le must !) et des perspectives dignes d’un ciné IMAX 3D.

Bref, la fille rêve…

Et puis il est arrivé en septembre 2013 et a mis :

  • des papillons dans mon quotidien
  • le bazar dans ma vie

Comme qui dirait : il y a eu un avant et un après. Un 49-3 du WWW !

Les 10 constats

Attention, la vérité ça pique parfois ! Je m’en fiche, j’suis une ouf, je balance tout :

Constat n°1 : I’m not alone !!!

Quand on est une fille qui se lance dans le SEO, on est toujours ravie de constater qu’il existe d’autres humainEs à travailler dans cet univers. On découvre plusieurs joyeuses folles dingues  passionnées du référencement.

Pour en dénicher davantage (et vu qu’on devient fortiche en recherches Google) on tente même la requête « fille » + « seo » et là : ô joie : quelques sites attirent (et retiennent) votre attention : Un blog une fille, Miss SEO girl, SEO Factory Girl, Marie Pourreyron, Audrey Sauvage, Charlotte Huger, Sandrine et bien d’autres encore.

Ok, ça fait au moins 7 survivantes, 7 potentielles lectrices pour cet article. De beaux débuts en perspective 😉

Constat n°2 : elles sont bonnes en plus !

Sans allez jusqu’à dire que ces filles sont des « avions de chasse [1]» mais leurs sites, leurs publications, les formations qu’elles dispensent, l’expérience partagée, les twittages acharnés,…avouez que ça donne envie de les suivre (#fayotte).

C’est pour ça que depuis, j’écris, je lis, j’apprends, je cherche, je rouspète mais j’écris quand même, des pages sur le référencement, le web, …. L’ennui est sorti de ma vie, plus un créneau de dispo ; dorénavant j’ai un agent pour gérer mon planning[2].

Et oui, il faudrait effectivement des journées de 50h !

Constat n°3 : « Happy Birthday tuuuu miii »

1 an plus tard je suis encore là. Première bougie SEO : « joyeux 1 an à moi-même et courage pour la suite ! » (oui un peu d’auto-motivation ne fait jamais de mal).

Constat n°4 : avoir le bon équipement c’est important

D’accord Christophe Colomb il s’est lancé genre « 1, 2, 3, j’y vais », mais il avait un sacré bon navire et surement un équipage pas trop mauvais aussi. Tout pareil pour moi, l’embarcation et les matelots en moins. Mes conseils pour survivre et flotter sur la houle du référencement : être une conquérante SEO ça ne s’improvise pas.

Dans votre valise à 28 roulettes prévoyez :

  • des supers livres pour des soirées lecture de folie.
  • des formations à gogo (un tour de France des formations référencement ? challenge accepted).
  • des discussions sans fin avec vos collègues autour de schéma, de vidéos (non mais Bourrelly il voulait vraiment que je pleure avec ses 4h58 de tuto sur le cocon sémantique ?!), de fichiers à perte de vue, de tests,… pour se triturer les neurones.
  • un chargeur de cerveau (avec port USB) des gels « coup de fouet », parce que croyez-moi toutes vos cellules vont rapidement être en surchauffe ; vous aurez besoin d’un apport énergétique digne des plus grands sportifs.

 

Constat n°5 : avoir peur tu oublieras

En anglais et en Lorie ça donne « girl power » + « positive attitude » = youhou !

Pour se lancer il faut : Justement ne pas savoir dans quoi on se lance. Franchement il y a un an, « ben mon vieux, si j’aurais su, j’aurais (peut-être ?) po v’nu ». Ou alors si, mais j’aurais anticipé et fait un stock de toutes les vitamines de l’alphabet et pris l’option « sommeil » sur mon forfait Me&You.

Constat n°6 : vous découvrez des symptômes caractéristiques des 3 premiers mois 

  • vous vous couchez avec Olivier Andrieu (attention : une lecture trop rapide de cette phrase et vous croyez être en train de lire Closeo !).

Revenons-en à nos moutons : Sur votre table de chevet «  Réussir son référencement web » s’impose. Méfiez-vous ce livre va vite faire place nette dans votre vie. Je m’explique : vous aviez une vie sociale, des amis, un homme viril, vous passiez des soirées entières à regarder frénétiquement des séries HBO, à tourner les pages de pub de magazines girly ?

Oubliez tout : votre vie va basculer dans un nouvel univers. Cure de detox oblige et nouveaux apprentissages à gogo :

  • vous voyez des colonnes de mots clés et d’animaux noirs et blancs envahir votre sommeil.

 

  • votre nouveau premier réflexe du matin consiste à allumer l’ordi et à passer en revue tous les sites SEO et les actus du web.

 

  • vous êtes abonnée à plus de newsletters web, tech, brand, marketing, tchic thac truc, que de programmes fidélité shopping.

 

  • vous prenez peur en observant votre nouvelle barre des favoris. Même votre site de streaming favori a disparu et purge désormais sa peine aux côtés des quelques vestiges de « feu votre ancienne vie ».

 

  • vous traquez le moindre webinar comme une bloggeuse THE accessoire mode un jour de soldes !

 

Constat n°7 :  le regard des gens sur vous change

Votre entourage pourrait vous dire « waouh mais dis donc quelle femme épanouie tu es, tu rayonnes, tu illumines nos vies ». Stop ok je m’emballe. Mais non….leurs réflexions sont tout autres et comme certaines reviennent régulièrement, voici pour vous en exclue un classement par catégorie d’individus.

  • les mélis-mélos : ils vous demandent maintenant de réparer leur ordi ou de les aider pour un bug informatique : « Ah bah toi tu sais faire ça, vu que tu es avec tes ordis toute la journée ! ». Charge à vous d’expliquer (pour la xième fois) que travailler dans le web n’implique pas forcément/du tout d’être ingénieur informatique… No comment !

 

  • les dubitatifs : « Non mais tu es sûre que ça te plait ? »

 

  • les « croque-morts du moral » : « non mais je comprends, les temps sont durs, c’est comme ça, un temps, pour t’occuper ». Sous-entendu (bien entendu) « rassure nous, ça ne va pas durer ?! tu vas te ressaisir hein ? », « d’ailleurs j’ai vu une offre d’emploi tu sais…. ».

 

  • les « MDR trop LOL » : « sérieux No ? toi tu fais ça ? ». Comprendre : « mais tu es blonde et souviens toi tu étais nulle en maths au lycée… ». Oui vous remarquerez une tendance au « méli-mélo » là aussi : penser qu’il faut avoir fait prépa maths sup – maths spé pour s’en sortir dans la vie….

 

Constat n°8 : tout est possible !

Il est possible de se lancer dans une nouvelle expérience, de se former pour acquérir de nouvelles compétences, et ceci même plusieurs années après le bac et les études #remembernosjeunesannées

Constat n°9 : plein de nouveaux contacts tu te feras…

…à condition de parler geek et stratégie entrepreneuriale un peu (start’up oblige). Salon des entrepreneurs, Blend Mix, conférences sur le web, formations web, caravane du web, Cuisine du web, ptit dej du web, apéro web, soirée web, bref : « tout ce que tu veux » + « web », il y a de quoi s’occuper.

Constat n°10 : ça donne envie d’aller plus loin

Je ne savais pas grand-chose, je ne sais pas tout, mais (bip) qu’est-ce que j’en ai appris des choses et rencontré des gens.

Conclusion 

On peut le dire : je kiffe le SEO et c’est avec plaisir que je continue : une fois sur ma lancée, je suis inarrêtable (« inratable» me suggère le correcteur Word, flatteur va !).

Des expériences à ajouter à la liste ? Des critiques à me balancer à la figure ? Allez-y c’est vendredi, rien ne m’atteint !!!

Noémie

[1] Vous habitiez dans une grotte en 2014 ? Si ce vocable intellectuel ne résonne pas à vos oreilles Google can save you (#fayottepuissance1000).
[2] Comme elle se la pète, genre working girl 😉

  • Ah ben zut, moi qui croyais que le titre était pour moi :))))
    Noémie, tu m’as gâché mon week-end !! :))
    Non, je plaisante, c’est super marrant, bravo :))
    A++
    Olivier

    • Noémie Repiquet

      Ahah, le titre marche aussi (mais 2 dédicaces comme ça dans un seul article, c’était un peu trop flag ;))
      Merci pour le commentaire !

  • Nicolas

    Excellent !!!

    Ça fuse, ça balance, c’est pêchu !

    Merci pour ces 5 minutes de bonne lecture ! 🙂

    A bientôt

    • Noémie REPIQUET

      Merci !
      😉

Un projet souvent récompensé

Un projet souvent récompensé
8 Shares
Share8
Tweet
Share
+1