Nous rendons le référencement accessible

Votre compte formation

Votre compte formation vous permet d'accéder à la liste de vos formations ou pour vous pré-inscrire à de nouvelles

Félicitation,

Accéder au logiciel Optimiz.me

Se connecter au logiciel
Votre site en première page de Google

Google Penguin

Environ 2 minutes de lecture

Officiellement lancé le 24 avril 2012, Google Penguin est un filtre de l’algorithme de Google visant à pénaliser les sites de mauvaise qualité.

Après Panda (24 février 2011), qui visait surtout le contenu des sites, Pingouin (Penguin) sanctionne les pratiques abusives de netlinking (acquisition de liens) , spamdexing (fraude sur l’index des moteurs) et utilisation abusive des ancres de liens dans une optique SEO.

Pénalité Google

L’historique de la sanction 

  À ce jour, on compte six mises à jour du filtre Penguin :

  • La première version, Penguin 1 (1.0), est sortie le 24 avril 2012. Selon Google, elle aurait  impacté 3 à 5 % des requêtes.
  • Penguin 2 correspond au deuxième lancement (Penguin 1.1) du filtre en date du 26 mai 2012.
  • Penguin 3 a été lancé le 5 octobre 2012. Cette mise à jour a permis d’augmenter le taux de sanction qui est passé de 0,1 à 0,3% des requêtes en langue anglaise. En français et en espagnol, l’impact a été de 0,4% et en italien, de 0,3%.
  • Penguin 4 (plus tard nommé 2.0) est la quatrième mise à jour  lancée le 22 mai 2013. Le filtre a été déployé pour toutes les langues reconnues par le moteur de recherche et a eu un taux d’impact de 2,3% des requêtes.
  • Penguin 2.1, sorti le 4 octobre 2013, est la dernière mise à jour en date. Comme sa consœur de 2013, elle a eu un fort impact en France.
  • Penguin 3.0 (ou 2.2) correspond à la dernière mise à jour (Google Penguin 6) de l’algorithme le 18 octobre 2014.

 

Penguin, les raisons du lancement

 

Le filtre de nettoyage Penguin vise à nettoyer l’index de Google des sites de mauvaise qualité qui tentent de manipuler son algorithme par des pratiques frauduleuses (non conformes à ses recommandations) de SEO.

Le lancement de ce filtre a été fait dans la droite ligne de la stratégie Fear Uncertainty and Doubt (FUD) de Google. Son principe : susciter la peur et démotiver les spammeurs.

Désormais, Google sanctionne le référencement abusif comme le netlinking et les échanges de lien, le cloaking (accès à une page différente selon que ce soit un humain ou un robot qui accède à la page) et la duplication abusive de contenu. Penguin essaie donc de promouvoir les sites dont le référencement naturel est fait en accord avec les règles de Google.

 

Le fonctionnement de la sanction

 

La sanction Google Penguin s’applique sur certaines pages du site (et non sur le site entier comme le fait Google Panda). De plus, les pages pénalisées ne sont pas supprimées de l’index (blacklistées) mais perdent de leur visibilité.

Comme nous l’avons déjà évoqué, Penguin lutte contre la sur optimisation et le spamdexing.

Les pages suroptimisées et le bourrage de mots-clés (keyword stuffing) : à une époque lointaine maintenant, il était à la mode de bourriner sur l’optimisation des pages d’un site en plaçant de manière très peu subtile le mot-clé principal à la fois dans l’url, dans la balise title, et dans le H1 (voire dans tous les H2 et autres sous-niveaux de titres).

En plus de cela, il était de bon ton de mettre le plus de fois possible les mots-clés dans le contenu textuel du site où à des endroits cachés des moteurs.

Ces techniques de « bourrin », loin de tout procédé rédactionnel naturel sont aujourd’hui un élément négatif pour un site.

Les backlinks de mauvaise qualité : tous les liens sur des ancres optimisées, sur des ancres toujours identiques, en provenance de sites sans thématique commune, depuis des sites eux-mêmes de mauvaise qualité, les liens bourrinés depuis des annuaires ou des Communiqués de Presse, ….

Comment voir si l’on est sanctionné ?

is watching

Lors de son 1er lancement, les sites ayant constaté une forte baisse de leur trafic à partir du 25 avril 2012 avaient certainement été touchés par Pingouin.

Le déploiement du filtre a ainsi touché de nombreux sites qui ont vu leurs positions chuter dans les SERP (résultats de Google). Voir certaines pages de son site perdre des positions est un indice d’une possible sanction Penguin. Pour autant Google ne vous indiquera pas si votre site a été pénalisé par le filtre Pingouin (à la différence de la sanction manuelle).

Pour voir si son site a été touché, l’analyse du positionnement et du trafic en fonction des différentes update est un bon élément. En suivant régulièrement vos positions vous voyez facilement si à telle ou telle date votre visibilité change brutalement.

Pour valider ces informations il est intéressant de procéder à la même analyse mais depuis un autre moteur de rechercher que Google ; vous pouvez tester avec Bing par exemple.

Enfin, en effectuant une recherche avec le propre nom de votre site vous avez un indice supplémentaire : si le site ne ressort pas dans les résultats, sur son propre nom, il y a fort à parier que Pingouin est passé par là.

De même pour l’analyse du trafic du site : vous pouvez étudier le trafic (hors marque) sur deux périodes données (périodes similaires) et constater les baisses évidentes de trafic. Si votre trafic organique (trafic provenant des moteurs de recherche) a fortement chuté après une update du filtre Penguin, c’est que vous avez surement été sanctionné.

Si les dates de correspondent pas aux mises à jour du filtre, il se peut que la chute soit due à l’autre célèbre filtre de l’algo : Panda.

 

Votre site en première page de google

J’essaye gratuitement 14 jours

 

Comment éviter la sanction Pingouin ?

 

Pour éviter les sanctions du Pingouin : il faut faire du netlinking « propre ».

Idéalement un « bon site »  (contenu, intérêt internaute, thématique, qualité des informations et qualité rédactionnelle) devrait susciter  naturellement des liens vers lui de la part d’autres sites. Il n’y aurait donc aucune action officielle de netlinking à mener. Pour autant, un site qui débute aura du mal à attirer facilement les backlinks naturels.

C’est pour cela que la stratégie de netlinking doit être sagement préparée et menée. Il faut absolument privilégier les bons liens (moins de liens mais des liens de qualité).

  • Adieu les ancres optimisées toujours sur les mêmes mots-clés.

 

  • Adieu les liens depuis des sites dans des thématiques sans aucun rapport avec le site de destination.

 

  • Adieu évidemment les achats de liens, les liens depuis des mauvais annuaires, les fermes de liens et échanges réciproques de liens sans logique.

  Plaire aux internautes et plaire à Google, un juste équilibre à trouver pour ne pas être victime d’un coup de manchot !

Comment sortir d’une pénalité Google Penguin ?

  Plusieurs étapes pour vous remettre d’une sanction Google Pingouin et rendre votre profil de liens naturel :

  • Procédez à l’analyse de vos backlinks
  • Repérez et supprimez vos backlinks de mauvaise qualité (liens spammy, illégitimes, non naturels) quand vous le pouvez.

 

  • Essayez de rester dans une juste proportion sur vos ancres de liens. Si 90% de vos liens sont sur des ancres optimisées et que c’est ancres sont toujours les mêmes, vous ne vous débarrasserez pas de Pingouin de sitôt ! ce qui marchait (bourrinnage de mots-clés dans les ancres, bombing, ancres non diversifiées, liens depuis des sites sans aucun rapport avec le vôtre, etc) avant 2012 est à oublier.

 

  • Dénoncer les backlinks de mauvaise qualité (certains sont de votre fait et date d’une époque à laquelle les techniques de bourrin marchaient encore, d’autres liens externes de mauvaise qualité peuvent parfois provenir d’actions délibérées de « negative SEO » en direction de votre site).

 

Depuis le 17 octobre 2012, à partir de vos outils et des Webmaster Tools, vous pouvez indiquer à Google quels sont les liens que vous souhaitez désavouer.

Il s’agit avec ce formulaire de désaveu d’indiquer à Google les liens que vous souhaitez qu’il ignore désormais (à condition d’être propriétaire du site pour lequel vous faites la demande).

Quelle est la différence entre une sanction de Google Penguin et une sanction manuelle ?

 

Les deux sanctions visent à lutter contre les techniques de netlinking abusif. A la différence d’une sanction automatique comme les filtres de l’algo Panda et Pingouin, une pénalité manuelle est infligée par les équipes de la Search Quality de Google. Ils vérifient la fraude et sanctionne « à la main » le site fraudeur.

La sanction manuelle ne concernera qu’un seul site à la fois alors que le lancement du filtre Pingouin (pénalité algorithmique) vise simultanément l’ensemble des sites présents dans l’index de Google.

Avec ce type de sanction manuelle, vous recevez directement un message visible dans les outils pour webmaster (Google Webmaster Tools – GWT).

Suite à cette information, il est possible de faire une requête de reconsidération à l’équipe qui a sanctionné le site, et ce n’importe quand.

Une mise à jour de Penguin annoncée avant la fin de l’année 2014

 

Jusqu’à peu, la dernière MAJ du filtre datait du 4 octobre 2013, soit il y a plus d’un an. John Mueller avait évoqué  la possible sortie de Penguin 3.0 avant la fin de l’année 2014.

C’est chose faite avec l’update de l’algorithme de Google et la mise à jour Google Pingouin 6 depuis le 18 octobre 2014.

Cette mise à jour sera l’occasion de voir (espérons-le pour ceux qui ont revu toute leur stratégie dans le bon sens et ont amélioré leur site) les sanctions levées.

Articles similaires