Nous rendons le référencement accessible

Votre compte formation

Votre compte formation vous permet d'accéder à la liste de vos formations ou pour vous pré-inscrire à de nouvelles

Félicitation,

Accéder au logiciel Optimiz.me

Se connecter au logiciel

Réussir sa rédaction Web : l’écologie des contenus

01/09/2015
Sans titre (94)

Et si vous profitiez de la rentrée pour revoir vos contenus éditoriaux ? Découvrez 6 points essentiels pour la rédaction de votre site.  Cette semaine, notre invitée, Ferréole Lespinasse, du site Cyclop Editorial, nous livre quelques astuces pratiques pour réussir sa rédaction web et optimiser son site

Qu’est-ce qu’une rédaction de contenus réussie ? Bien sûr, la structure des textes, l’absence de fautes d’orthographe, la relecture sont des étapes indispensables. Réfléchissons également à la pertinence et à l’utilité des propos.

Trop de contenus sans saveur ni substance foisonnent sur le Web. Il appartient à nous, rédacteurs, de ne pas contribuer à cette pollution. Mieux vaut écrire peu, mais bien, pour respecter son lecteur …

Voici 6 conseils à suivre pour une écologie des contenus. 

 

1 – L’écologie des contenus : écrire moins et intéresser plus

Puisqu’on ne cesse de répéter que le contenu est roi, il est fréquent de voir des entreprises qui publient plusieurs fois par semaine.
Le compteur social en temps réel reflète bien la réalité de cette production de contenus, infinie.

Le seul hic : avalanche de contenus rime souvent avec contenu insipide, déjà vu, sans réelle valeur ajoutée. Évitez le contenu vite produit/vite consommé et écrivez des articles de fond avec des angles fouillés.

C’est ça, l’écologie des contenus, respecter son utilisateur en lui proposant un contenu durable.

 

2 – Le love content* : faire rêver son lecteur

Il suffit de parler de vous, de votre entreprise et de vos produits : concentrez-vous sur l’utilisateur et ses besoins.  Ce qui est pratique avec le Web, c’est qu’il est aisé d’analyser ce que veut l’audience : quels sont les mots qui génèrent du trafic sur votre site ? Quelles sont les pages d’entrée, de sortie ? Comment comprendre le taux de rebond ?

Sans titre (95)

Pour aller plus loin, utilisez l’énergie éditoriale des lecteurs : quelles sont les questions/commentaires dans les forums ?
C’est en fouillant toutes ces questions que vous parviendrez à apporter au lecteur des informations à forte valeur ajoutée. C’est un contenu que vous prendrez plaisir à écrire, écrit avec le cœur.  Pas un texte au kilomètre.
C’est ça, le love content, donner envie de lire pour fidéliser son lecteur.

*Expression empruntée à Eve Démange.

 

3 – Un contenu agile : s’adapter à son client et à sa maturité

Rédigez des contenus qui correspondent au cheminement intellectuel de l’internaute : 

  • Par exemple, des actus correspondent à une première étape de sensibilisation à un sujet.
  • Pour aller plus loin, des fiches conseils, comparatifs produits, livres blancs sont l’étape suivante.
  • Puis, lors de l’achat produit, des témoignages clients sont appropriés.
  • Sachez proposer plusieurs niveaux d’informations pour différents besoins et respecter le rythme d’appropriation de l’information. 

Lire sur le sujet Marketing de contenu : au-delà de la rédaction web

4 – Un contenu sincère : tenir sa promesse éditoriale

Bon nombre de titres sont très accrocheurs et promettent monts et merveilles. Quelle déception en lisant un article qui ressemble à tant d’autres.
Soyez sincère : un titre informatif est préférable à un titre incitatif qui ne serait pas à la hauteur de ce qu’il annonce.

De la même manière, délivrez une partie de la conclusion dans l’accroche pour ne pas éprouver la patience du lecteur.

Soyez honnête et respectez votre promesse éditoriale. C’est ainsi que vous établirez une relation de confiance avec le lecteur. 

5 – Un contenu repérable : favoriser le clic

Soyez stratégique sur les expressions clés à utiliser pour n’être ni noyé dans la masse ni tellement spécifique que personne ne pensera à vous chercher.
Renseignez les métadonnées (Title, Description et URL) avec des phrases compréhensibles, s’il vous plait. La métadescription est la phrase qui apparaît dans les résultats des moteurs de recherches. Si elle n’est pas soignée, elle ôte l’envie de cliquer.
Soignez également les titres des liens pour inciter le lecteur à cliquer.

Créez des liens internes pour favoriser l’accès à vos contenus. Essayez d’avoir un coup d’avance sur le cheminement intellectuel de votre internaute en lui proposant les liens.

6 – Un contenu clair, simple et bref

Des textes étalons ou gabarits pour la structure interne des pages facilitent la clarté des contenus. Le présent de l’indicatif permet d’ancrer les textes dans la même réalité que celle du lecteur.

Sans titre (96)
Éliminez ce qui n’est pas nécessaire à la compréhension du texte. Plus le texte est concis, plus il sera appropriable. Pour ce faire, interrogez-vous sur l’utilité du contenu, sur le niveau d’informations : contribuent-ils à établir une relation de confiance avec le lecteur ?
Enfin, méfiez-vous des expressions à la mode, que l’on entend de partout et qui sont vides de sens.

Soyez extrêmement critique et privilégiez la concision pour ne pas oppresser l’internaute avec un contenu insipide.

Lire sur le sujet : écrire utile : quelques recettes

Bonus 

Téléchargez le poster « 6 conseils pour des textes Web utiles, efficaces et pertinents »

À vous lire …

Un projet souvent récompensé

Un projet souvent récompensé
61 Partages
Partagez52
Partagez6
+13
Tweetez