Nous rendons le référencement accessible

Votre compte formation

Votre compte formation vous permet d'accéder à la liste de vos formations ou pour vous pré-inscrire à de nouvelles

Félicitation,

Accéder au logiciel Optimiz.me

Se connecter au logiciel

Section 12 : Les moteurs de recherche, c’est complètement has been.

29/05/2015

Ian Horgan avait reçu l’invitation de Peter la veille au soir par texto.

            Dispo pour un verre demain ? Besoin de te parler d’un truc. 12h30 au Hs ?

            Style laconique… Tout à fait celui de Peter. Et au fond, selon Ian, cela résumait parfaitement son ami. Ce garçon faisait dans la rapidité et la simplicité. Jamais plus que le strict nécessaire. Il ne risquait décidément pas de devenir autre chose que ficheur.

“Hs” signifiait “Harvey’s”. Le bar emblématique au croisement de Castro Street et de la dix-huitième, au coeur du quartier gay. Ian se demandait pourquoi Peter appréciait l’endroit. Il était à peu près certain que son ami n’était pas homo et qu’il ne savait rien de la communauté LGBT de San Francisco. Alors bon dieu, pourquoi ce bar ? Ce n’était pas la première fois qu’ils prenaient un verre ensemble au Harley’s. Ils l’avaient même fait régulièrement et cela ne manquait pas d’intriguer Ian de temps à autres.

Est-ce que je me fais des films ? Est-ce que Peter essaye de me faire comprendre quelque chose ?

Mais non. Peter était juste l’innocent parfait. La possibilité que son invitation dans un bar gay puisse interloquer ne l’effleurait sans doute même pas. Tant de spontanéité, c’était presque touchant. Ian sourit intérieurement en observant Peter siroter sa bière en face de lui.

Et tes rendez-vous galants andouille ? Ils se passent au Burger King ?

  • Alors, ce dont tu voulais me parler ? Je n’ai pas toute la journée tu sais, ça tombe bien, je me trouvais dans le secteur…
  • Oui… pour en venir au fait…

Peter se donnait un air mystérieux. Mauvais signe.

Oh non mon grand… Dans quelle galère tu t’es fourré…

  • J’ai rencontré une femme hier…

Allons bon !

Ian écouta Peter lui parler de son rendez-vous de la veille (qui n’avait absolument rien de galant… ouf, tout était normal de ce côté-là). Quand Peter aborda un projet de moteur de recherche “révolutionnaire”, Ian n’y tint plus. Il l’interrompit.

  • Peter… Tu sais que je t’aime bien. Ça m’embêterait que tu te fasses des idées. Je ne sais pas qui tu as rencontré ni dans quoi tu t’es fourré… mais ça m’a tout l’air d’être du flan.

            Le visage de Peter afficha une moue déçue.

  • Et… c’était quoi d’après toi alors ?
  • Je ne sais pas ce que c’était ! Je ne sais pas qui c’était ! Mais bon sang Peter, il faut que tu grandisses un peu ! Ton fameux rendez-vous ne t’a même pas lâché le nom d’une société… et qui voudrait développer un moteur de recherche ?
  • Si c’est pour concurrencer Everything…

            Ian leva les yeux au ciel.

  • Peter… Je travaille pour Everything en free lance, tu le sais. Je m’occupe de la campagne N1. Si tu savais le nombre de dossiers qu’on reçoit… Tout le monde bouffe dans la main d’Everything. Il n’y a pas de concurrence possible.
  • Certains l’on fait, insista Peter. Shark par exemple…
  • Shark est moribond ! Et puis, ce qui a fait son succès, c’est précisément le fait que c’est un annuaire : quelque chose que les internautes connaissent.
  • Tu ne penses pas qu’on moteur de recherche…

            Ian lança à son ami un regard affligé.

  • Peter, les moteurs de recherche servent à trouver du porno crade dans le wild web, et c’est à peu près tout. Ils sont tous plus mal foutus les uns que les autres.

Il vit que les traits de Peter s’étiraient en un air franchement boudeur.

Eh oui  mon pauvre vieux… Les opportunités en or, ce n’est pas comme ça qu’elles se présentent. Surtout pas à toi.

  • Tu n’y crois pas ?
  • Non, je n’y crois pas. Je sais qu’Everything n’est pas un modèle parfait, loin de là. Ils sont omniprésents dans tout, ils imposent leur style même dans ce qu’ils font mal… Leur putain de réseau social par exemple. Mais à l’heure actuelle, Everything est le seul modèle. Ce sont les rois de la jungle. Ils ont les moyens d’investir dans les nanotechnologies, la médecine… Ils ont les moyens de négocier pied à pied avec le gouvernement pour ne pas payer leurs impôts.
  • Mais ça n’empêche pas que des projets concurrents puissent…
  • Les projets concurrents, ça fait dix ans que les dirigeants d’Everything les rachètent ou les fracassent !

            Il s’en suivit un silence gêné. Ian se dit qu’il était allé trop loin. Cette fois, Peter avait vraiment la mine déconfite.

            Mais c’est pour ton bien…

  • Et dans le web sauvage ? suggéra finalement Peter.
  • Je ne dis pas, concéda Ian. Mais ça représente moins de 5% du web. Très peu de personnes sont prêtes à payer pour un truc en 2W. Et je ne connais aucun investisseur qui lâcherait du fric dans le wild web.

            Voyant que son ami était de nouveau silencieux, Ian lui envoya un sourire.

  • Crois-moi, il vaut mieux que tu oublies ça. Je ne sais pas ce que c’est que ce projet Sally, mais ça m’a tout l’air d’une esbroufe. Je n’ai jamais rencontré de développeur qui se soit lancé dans un truc comme ça… Les moteurs de recherche, c’est complètement has been.

            Enfin, il vit Peter acquiescer mollement.

  • Et cette idée de développer un moteur de recherche intelligent, tu n’y crois pas non plus Ian ?

            Le développeur hocha la tête. Il réfléchit durant quelques secondes.

  • Eh bien, si une bande de développeurs sérieux s’y mettait, peut-être bien qu’il serait possible de pondre un truc intéressant. Par exemple un algorithme qui ne se contente pas d’attribuer une note à une fiche produit.

            Ian releva les yeux.

  • Mais franchement Peter, ça aurait quel usage à l’heure actuelle ?

 

A suivre….

 

 

 

 

 

Un projet souvent récompensé

Un projet souvent récompensé
Partagez
Tweetez
Partagez
+1