Google RankBrain : Faut-il changer vos pratiques SEO ? | Optimiz.me

Google RankBrain : Faut-il changer vos pratiques SEO ?

Les moteurs de recherche deviennent plus intelligents de jour en jour, afin de s’adapter aux requêtes de plus en plus complexes des internautes.

Google n’est pas en reste, puisqu’un nouvel algorithme, baptisé RankBrain, est devenu, d’après les ingénieurs de Google, le troisième critère le plus important pour classer les résultats de recherche. On vous dit tout sur cet algorithme, et on vous explique comment travailler votre référencement pour profiter de Google Rankbrain, et gagner des positions !

 

Google RankBrain, c’est quoi exactement ?

 

Les internautes deviennent de plus en plus habitués aux moteurs de recherche. Ils deviennent également de plus en plus exigeants. Google doit donc s’ajuster et deviner, en se basant sur la requête des internautes, quel est le besoin derrière cette requête.

RankBrain est un algorithme qui ajoute de l’intelligence artificielle au coeur du moteur de recherche Google. Lorsqu’un utilisateur va taper une requête dans la barre de recherche et cliquer sur un résultat, Google va apprendre que ce résultat est pertinent.

Une des conséquences les plus importantes est que Google est maintenant capable d’interpréter votre requête et donc de comprendre que plusieurs requêtes différentes correspondent en fait au même besoin.

Par exemple, si vous tapez une requête comme « Louer une salle pour un mariage à Lyon », Google sera capable de comprendre que cette requête a le même but que d’autres requêtes semblables, telles que « Location d’une salle de mariage à Lyon » ou « Où se marier à Lyon » ou même « Salle vin d’honneur Lyon ».

La très bonne nouvelle, c’est qu’une de vos pages pourra maintenant se positionner sur plusieurs requêtes et donc mots-clé assez différents, du moment que ces différentes requêtes ont la même intention.

Il faudra en revanche modifier un peu vos habitudes SEO pour suivre cette évolution de Google.

 

Comment optimiser votre site pour Google RankBrain ?

 

Certaines pratiques de SEO deviennent obsolètes et même pénalisantes. La bonne nouvelle, c’est que les nouvelles habitudes à prendre vont dans le sens de contenus plus riches et agréables à lire pour les internautes. Vous n’aurez donc plus à vous poser la question : est-ce que j’optimise mon site pour mes internautes, ou pour les moteurs de recherche ? Si vous suivez les recommandations pour vous positionner sur Google, le résultat sera aussi un contenu agréable à lire pour des êtres humains !

 

Premier changement : Il ne faut plus rédiger plusieurs pages sur des mots-clé très proches

 

Avant que Google ne commence à devenir « intelligent », les référenceurs devaient créer de multiples pages, chacune sur une déclinaison très spécifique d’un mots-clé. Par exemple, un site colonies de vacances consacrait une page au mot-clé « colonies de vacances cheval », une autre pour « colonie de vacances poney », ainsi qu’une page pour « séjour équestre enfant ».

Cette pratique n’a plus lieu d’être et est même pénalisante. Il faut à la place créer une seule page, avec un contenu riche sur la thématique du séjour de vacances équestre. On peut retenir l’idée une page = une thématique.

Cela ne veut pas dire que l’on peut se contenter d’un site avec peu de pages ! Un des soucis les plus récurrents que nous rencontrons chez nos utilisateurs est le manque de page sur leur site. Pour être apprécié de Google, un site se doit d’avoir de nombreuses pages. La seule différence est que ces pages traitent maintenant d’une thématique et vont pouvoir se positionner sur plusieurs mots-clé proches.

Si vous avez du mal à trouver des idées pour créer de nouvelles pages, vous pouvez utiliser le logiciel Optimiz.me. Son moteur de suggestion de mots-clé puissant vous suggérera des sujets qui intéressent vos clients et auquel vous n’auriez pas forcément pensé.

 

Deuxième changement : Utiliser les mots-clé secondaires dans les H2 n’est plus une bonne pratique

 

Une bonne pratique de référencement consistait auparavant à utiliser le mot-clé principal dans la balise H1 de votre page (son titre) et les mots-clé secondaires dans des balises H2 (les titres de paragraphe).

Maintenant que Google identifie mieux que des expressions synonymes ont le même sens, insérer des déclinaisons d’un même mot-clé dans le H2 vous expose à passer pour un « spammeur » aux yeux de Google. Rédigez donc des H2 « naturels » c’est à dire choisissez vos titres de paragraphes en fonction du contenu du paragraphe. Un peu comme à l’école  😉

Les mots-clé secondaires peuvent être utilisés dans le contenu, si la phrase s’y prête, mais ce n’est pas une obligation.

La règle de placer le mot-clé principal dans la balise H1 reste elle en vigueur !

 

Troisième changement : Utiliser un champ lexical riche et dans la bonne thématique est primordial

 

Même si Google est devenu plus intelligent, il a ses limites ! Un être humain est capable de comprendre un texte de façon très subtile, même si ce texte est assez implicite. Ce n’est pas le cas de Google ! Le moteur de recherche va avoir besoin d’indices pour comprendre le sens d’un texte, et ces indices lui sont fournis par le vocabulaire utilisé.

Prenons un exemple. Si je vous dis la phrase suivante : “Je suis un animal à quatre pattes, qui broute de l’herbe, et est utilisé par l’homme pour se déplacer d’un endroit à un autre.”

Vous comprenez qu’il s’agit d’un cheval, même si celui ci n’est pas nommé, et que le vocabulaire n’est pas vraiment spécifique au cheval. Car vous êtes un être humain, et donc capable de comprendre ce type de subtilité.

En revanche, si vous entrez cette phrase dans la barre de recherche de Google et regardez les résultats dans Google image, vous vous rendez compte que notre moteur de recherche préféré n’est pas un aussi bon détective !

Google rankbrain champ lexical absent

Google semble avoir compris que nous parlions d’un animal, mais il n’est pas sûr duquel : vache, âne, cheval, chien ou même antilope ?

 

Essayons une autre phrase : “Je suis un animal à quatre pattes, avec des sabots, souvent de couleur alezan ou bai, et je vis dans une écurie.”

 

Google rankbrain champ lexical present

 

Cette fois ci, Google a compris ! Pourquoi ? Car le vocabulaire utilisé est spécifique au cheval : sabots, alezan, bai, écurie. Tous ces mots lui ont permis d’identifier avec précision le sujet de notre texte.

Il vous faudra donc, quand vous rédigerez des contenus sur votre site, utiliser un vocabulaire riche et très spécifique. Notre logiciel Optimiz.me intègre un générateur de champ lexical qui vous garantit de ne pas vous tromper et d’employer les bons mots.

 

Plus avancé : vérifier si votre contenu correspond à ce que cherche l’internaute

 

Etant donné que Google peut maintenant apprendre, les contenus vraiment utiles à l’utilisateur et qui répondent vraiment à son besoin vont être de plus en plus valorisés.

Même si Google n’a pas encore communiqué publiquement à ce sujet, on peut imaginer des les données relatives à l’engagement de l’utilisateur compter de plus en plus dans l’algorithme de Google.

Comment savoir si vos internautes sont satisfait de vos contenus ?

  • Le clic through rate (CTR) ou taux de clic : Il s’agit du nombre de clic depuis la page de résultat de Google divisé par le nombre de fois où votre page est apparues dans les résultats de Google. Un CTR faible indique que vos balises meta description et title tag (que l’on voit apparaitre dans les résultats de Google) ne sont pas en adéquation avec les attentes des internautes. Vous pouvez aller voir cette donnée dans la Search Console.
  • Le temps passé sur la page : Un temps passé sur la page élevé signifie en général que le contenu intéresse vos utilisateurs. A l’exception du cas où vos utilisateurs trouvent très rapidement la réponse à leur question et quittent immédiatement le site, mais ils s’agit de cas assez particulier (comme consulter la météo par exemple !)
  • Le nombre de partage de votre contenu sur les réseaux sociaux : Rien n’indique formellement qu’il s’agit d’un critère pour Google. Ce n’est donc pas une ration de cause à effet. Par contre ce qui est sur, c’est qu’on nombre de partage élevé indique un contenu qui plait. Et les contenus qui « buzzent » on souvent un CTR plus élevé ! Cela ne fait donc pas de mal d’installer des boutons de partage sociaux sur les contenu qui s’y prêtent (votre blog par exemple). Buzzsumo propose une extension Google Chrome gratuite qui vous permet de voir un clid le nombre de partages sociaux d’une page.

 

Optimiz.me vous accompagne pour être mieux positionné grâce à RankBrain

 

Comme toujours, Optimiz.me est avec vous et vous guide pour vous adapter aux évolutions de Google. Si vous êtes abonnés à Optimiz.me, pas besoin d’apprendre les techniques précédentes par coeur, ou de vous poser des questions pour savoir si votre site passe le test rankBrain ! Optimiz.me est un logiciel de référencement, accessible même si vous n’avez aucune connaissance sur le sujet.

Optimiz.me analyze les pages de votre site, vous indique si vous respectez les critères de Google, et vous guide clic par clic pour modifier votre site quand ce n’est pas le cas. Si vous n’utilisez pas encore Optimiz.me, vous pouvez le tester gratuitement pendant 14 jours, sans engagement, et sans avoir besoin d’entrer une carte bleue !

Quelles sont donc les nouveautés dans Optimiz.me pour répondre à ce changement de Google ?

 

Un outil de suggestion de mots-clé puissant

 

Optimiz.me suggestion mots-cle référencement

 

Nous avons travaillé sur le développement d’un outil de suggestion de mots-clé. Beaucoup de gens pensent connaitre les mots-clé de leur site, alors qu’en réalité ils n’imaginent qu’une poignée d’expression, là où leurs clients ont des dizaines voir des centaines de façon d’exprimer leurs besoins. Le moteur de suggestion de mots-clé d’Optimiz.me détermine automatiquement les expressions utilisées par vos potentiels clients, afin que vous puissiez optimiser vos pages en fonction de ces expressions et vous donne des idées pour créer de nouveaux contenus.

Vous pouvez même entrer de nouvelles thématiques pour avoir encore plus de suggestions de mots-clé.

 

Un outil de suggestion de champ lexical

 

Optimiz.me suggestion champ lexical

Comme je vous l’expliquais précédemment, Google va avoir besoin que des mots de vocabulaire très précis soient employés dans votre texte pour comprendre sa signification et vous positionner dans les résultats de recherche.

Optimiz.me intègre un nouveau moteur de suggestion de champs lexical, plus puissant et plus précis. Lors que la rédaction ou de l’optimisation de vos pages, utilisez sans modération les mots ce champ lexical suggérés par Optimiz.me afin d’enrichir votre texte !

 

Des critères revus et corrigés

 

Optimiz.me score sémantique

 

Optimiz.me examine vos pages pour un certains nombre de critères. De nouveaux critères sont apparus afin de se conformer aux exigences de Google RankBrain :

  • Le score de qualité sémantique : Optimiz.me va regarder si vos contenus sont assez riches d’un point de vues sémantiques pour être compris par Google. Ce score dépend également de vos concurrents : en effet, si vous visez un mot-clé très compétitifs, pour lequel de nombreux contenus très complets sont présent sur internet, il vous faudra atteindre un niveau plus élevé !
  • La longueur de votre contenu : ce critère existait déjà dans Optimiz.me, mais il s’agissait d’un critère absolu, Optimiz.me vous demandait en effet de rédiger un minimum de 500 mots. Ce critère s’adapte maintenant à la concurrence. Optimiz.me analyse les contenus bien positionnés pour votre mots-clé et vous indique quelle longueur de texte atteindre pour prétendre à dépasser vos concurrents.

 

Une aide à la rédaction boostée

 

Optimiz.me aide redaction contenu

 

Le module d’aide à la rédaction est présent pour les abonnements à partir de 100 mots-clé. La rédaction de contenus longs et qualitatifs étant plus importante que jamais avec RankBrain, nous avons revu l’interface de ce module pour la rendre encore plus agréable et efficace : visualiser en direct la longueur de votre texte, les mots du champ lexical déjà présents, obtenues en direct de nouvelles suggestions de vocabulaire… L’angoisse de la page blanche n’est plus qu’un mauvais souvenir !

Et comme toujours, nous sommes la si vous avez des questions sur Optimiz.me, RankBrain ou le SEO en général !

Pour tester gratuitement Optimiz.me et utiliser toues ces nouveautés, c’est par ici : https://optimiz.me/inscription/

 

✌️Lire un article de blog c'est bien, apprendre les savoirs-faire du SEO c'est mieux !

On a préparé pour vous une formation gratuite pour vous apprendre les 10 actions simples qui vont booster votre SEO.

Garantie 100% pratique - avec des bonus incroyables !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aussi vous voulez être en 1ère page de Google ?

Laissez nous vos coordonnées, nous vous contactons dans les 2 heures pour discuter de votre projet.

Prendre un rendez-vous commercial
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
Enregistrer