Revoir l’ensemble de l’architecture du site sous forme de cocon sémantique, sans toucher au menu | Optimiz

Revoir l’ensemble de l’architecture du site sous forme de cocon sémantique, sans toucher au menu

La structure en cocon sémantique est une méthode qui existe depuis bien avant Google Rankbrain, mais dont les effets et la pertinence n’ont fait que grandir avec les nouveaux critères introduits par cet algorithme.

 

La bonne nouvelle lorsqu’on parle d’architecture pour Google, c’est qu’il ne s’agit que de liens internes.

 

Il n’est donc pas nécessaire de toucher au menu du site web, ni à la structure des URL, ni à quoique ce soit de technique. Il s’agit uniquement d’ajouter des liens internes un peu partout au sein des contenus du site.

 

Les étapes à suivre pour mettre en place le cocon sémantique sont les suivantes:

 

Etape 1: Créer le plan du cocon sémantique dans un outil de mind-mapping:

 

arborescence de cocon sémantique

a. Créez un compte sur Coggle, un logiciel de mind-mapping très facile à utiliser

b. Créez un nouveau « projet »

c. Votre point de départ doit être votre page d’accueil

d. Créez votre première branche: c’est votre premier « sujet  »

Dès à présent, prenez bien conscience que cette organisation et hiérarchisation n’a rien à voir avec votre menu. Google sait identifier un menu. Il  n’accorde pas le même rôle aux liens qui y figurent et à ceux qui sont situés à l’intérieur de vos textes et contenus. Or, le plan de cocon sémantique que nous sommes en train de réaliser n’aura d’impact que sur les liens internes que vous allez mettre en place au sein des contenus de vos pages. Pour chaque sujet, vous allez chercher à créer le plus de pages possibles correspondant à des « sous sujets »

Plus vous aurez de sous-sujets, plus les effets du cocon sémantique seront puissants.

 

L’idée est de suivre le schémas de construction ci-dessous :

Arborescence cocon sémantique

Dans ce schémas, nous visualisons 3 niveaux de « sujets »: le niveau 1 (rouge), le niveau 2 (bleu), et le niveau 3 (vert). Les pages qui sont au niveau 3 abordent la même thématique que celles situées au niveau 2, mais en plus précis.

Comme un exemple vaut mieux que de longs discours, regardons ce que cela peut donner dans la vraie vie :

Dans ce schémas, nous n’avons développé qu’une seule branche du cocon sémantique, celle concernant les écrans d’ordinateur. Nous n’avons donc détaillé que les sous-branches de la la partie “ecran PC pas cher”, laissant toutes les autres (en jaune, en rouge et vert) sans leurs pages “filles”. Bien entendu, pour réaliser le cocon sémantique en entier, les autres branches (ordinateurs portables, matériel vidéo, claviers...), devront suivre la même méthode.  

 

Cet extrait de cocon sémantique nous permet de comprendre que, dans le matériel informatique, , il existe plusieurs grands types de produits: les écrans, les claviers, les ordinateurs portables, les ordinateurs fixes et les souris (bon en réalité il y a encore beaucoup d’autres choses, mais c’est pour l’exemple:)

A l’intérieur des écrans d’ordinateur, il existe là encore pas mal d’usages différents (pour les gamers, pour le bureau), de typologies différentes (pour ordinateur portable, grande taille, pour mac) ou encore de qualités (pas cher…)

Et, à l’intérieur du sujet « pas cher », il y a encore beaucoup de choses à dire : les soldes, une étude sur le prix des écrans, etc…  

 

e. Créez l’ensemble de vos cocons sémantiques

Maintenant que vous avez compris la logique, créez la carte globale de votre site, en essayant d’aller le plus loin possible, et de détailler chaque sujet en un nombre le plus élevé possibles de sous sujets et de sous-sous sujets. Pour chaque sujet, essayez de trouver entre 3 et 10 sous-sujets.

 

f. Il y a 3 types de pages

Vous l’avez compris: chaque sujet va devenir une page (une URL) spécifique, avec son contenu propre et unique sur le web.

 

Dans notre exemple ci-dessus, la page écrans d’ordinateurs a une page mère: la page matériel informatique, et des pages filles:  écrans PC pas cher, Ecrans mac , Ecran PC grande taille, Ecran Gamer, ecran ordinateur portable et écran Led.

 

De façon générale, dans votre cocon sémantique, vous noterez qu’il existe 3 types de pages:

  • les page mixtes: qui ont à la fois une mère et des filles
  • les pages complémentaires: qui ont une mère, mais pas de filles
  • la page index (il n’y en a qu’une) qui a des pages filles mais pas de page mère.

 

Cela aura une importance dans le cadre de la rédaction des contenus de chaque page pour savoir où et comment placer les liens internes de façon pertinente.

Notez enfin que votre plan peut être asymétriques: une page qui a 5 filles peut avoir une soeur n’ayant elle-même que 2 filles.

 

g. Écrivez du contenu avec une approche sémantique

 

Maintenant que vous avez conçu le plan « parfait » de votre site,vous pouvez commencer écrire vos nouveaux contenus (en général, faire le cocon sémantique amène à rédiger de nombreuses nouvelles pages) et à optimiser le contenu de vos pages existantes. En moyenne, entre 10% et 30% des pages du cocon sémantique existent déjà sur le site et peuvent donc être simplement optimisées, ou alors complètement réécrites.

Voici comment vous devez structurer vos contenus :

  • Votre H1 devra contenir le mot-clé principal de la page
  • Vous devez débuter votre contenu un court paragraphe contenant obligatoirement un lien vers la page mère. l’ancre de ce lien (=le texte sur lequel le lien repose) doit contenir le mot-clé principal ciblé par la page mère.
  • Chaque <H2> (sous-titres) devra contenir le mot-clé principal de l’une des pages filles, et il devra y avoir au moins autant de H2 qu’il y a de pages filles. La page mixte va en effet avoir comme rôle de résumer le contenu de chacune de ses filles.
  • En dessous de chaque  <H2>, rédigez 1 ou 2 paragraphes qui résument le contenu de la page fille correspondante. Vous pouvez utiliser les <H3> et <H4> si vous pensez que cela est utile votre audience. Dans chaque <H2>, incluez au minimum un lien vers la page fille correspondante. Là encore, l’ancre du lien va être utilisé pour « pousser » le positionnement de la page fille sur son mot-clé cible (donc: l’ancre du lien vers la page fille doit contenir le mot-clé cible de cette page fille).
  • Tout en bas de la page, ajoutez simplement une liste des liens vers les pages soeur (c’est- dire: les thématiques proches).

 

Prenons maintenant un exemple concret

Si nous devions rédiger la page mixte « Contenu SEO », en rouge dans le cocon sémantique ci-dessous :

 

On pourrait structurer la page de la façon suivante:

<H1>: Rédaction de contenu SEO: le guide ultime

Introduction:

 

« Écrire en tenant compte des contraintes  de l’optimisation SEO “on page” (lien vers la page mère “Optimisation On Page”), ne nécessite pas exactement les mêmes compétences et les mêmes outils qu’une écriture web classique.  Google et les autres moteurs de recherchent ont besoin de votre aide pour comprendre le sujet que vous abordez e évaluer sa pertinence (..)”

 

<H2>: Structurer le contenu: créer un contenu pertinent aux yeux des moteurs de recherche

La Rédaction SEO (lien vers la page fille, qui cible le mot clé" contenu SEO ") signifie avant-tout rédiger  un contenu ayant une réelle valeur pour vos lecteurs. Néanmoins, vous devriez toujours garder un lecteur spécifique à l'esprit: Googlebot, qui a besoin de votre aide pour comprendre le principal. En observant certaines règles, vous pouvez aider Google et vos lecteurs en même temps "(...)

 

<H2>: Le champ lexical: comment utiliser les bons mots avec Google

 

Google est un algorithme sémantique. Cela signifie que le contenu de vos pages est analysé d'un point de vue lexical. Plus votre champ sémantique (lien vers la page fille, qui cible le mot clé" champ sémantique") est précis et développé, plus Google considérera votre page intéressante et de grande valeur. Il est donc important d'apprendre à trouver et à utiliser le bon champ lexical.

 

<H2>: Vérifiez que vous avez fait tout ce qu’il faut: les bonnes pratiques en matière de rédaction de contenu, et les règles W3C

Même chose que ci-dessus: un ou plusieurs paragraphes et un lien vers la page sur le W3C.

 

Conclusion (dernier paragraphe)

 

Vous voulez en savoir plus sur l’optimisation “On page” ? Voici nos autres ressources:

  • http://yourdomain.com/les-url
  • http://yourdomain.com/les-balises-title
  • http://yourdomain.com/les-metas-description
  • http://yourdomain.com/les-h1-et-H2
  • http://yourdomain.com/les-alt-texts
  • http://yourdomain.com/les-rich-snippet
  • http://yourdomain.com/accessibilite

H. Un travail qui doit se poursuivre en permanence

 

Désormais, vous avez au minimum une centaine de pages à écrire. Mais par la suite, il sera temps de rechercher de nouveaux mots-clés, de nouveaux sujets et de nouveaux sous-thèmes. Chaque fois que vous publiez du contenu, vous devez décider où il devra être implémenté dans votre carte globale du site.

Grâce au cocon sémantique, Google saura que votre site web:

  • Contient des informations précises et complètes
  • Contient des réponses à un large éventail de questions que les utilisateurs peuvent poser
  • Peut fournir des détails et des informations complètes sur chaque sujet.

✌️Lire un guide c'est bien, apprendre les savoirs-faire du SEO c'est mieux !

On a préparé pour vous une formation gratuite pour vous apprendre les 10 actions simples qui vont booster votre SEO.

Garantie 100% pratique - avec des bonus incroyables !

CHAPITRE SUIVANT
Chapitre 7 : Prendre conscience que la balise title et la méta description sont les ambassadrices de votre site dans les pages de résultats Google. Elles doivent donc être au coeur de votre marketing.

Aller au chapitre suivant arrow_right_alt
Vous aussi vous voulez être en 1ère page de Google ?

Laissez nous vos coordonnées, nous vous contactons dans les 2 heures pour discuter de votre projet.

Prendre un rendez-vous commercial